L’assurance habitation face aux dommages causés par la neige

L’assurance habitation est une garantie qui est réputée pour couvrir plusieurs sinistres. Les grandes chutes de neige sont généralement comprises dans le contrat multirisque habitation. Même si ces dernières sont prises en compte par l’assurance habitation, il est normal de chercher à savoir à quel point vous êtes assuré.

Que couvre l’assurance habitation en cas de dommage causé par la neige ?

Bien que des précautions et des dispositions aient été prises avant l’hiver, il peut arriver que la neige cause de nombreux désagréments. Plus d’informations à voir ici. Dans la plupart des cas, c’est le toit qui s’effondre. Ce qui peut occasionner des dégâts importants au sein de votre habitation. Une fois qu’elle est incluse dans l’assurance MRH, elle s’étend à plusieurs garanties. En cas de sinistre, son étendue est plus importante et l’assurance assure la protection efficace de l’assuré. Une assurance habitation couvre en partie ou totalement plusieurs types de dommage orchestré par la neige.

Entre autres dommages, il y a : l’effondrement des toitures et des gouttières. Il y a également la dégradation des biens mobiliers et électriques du domicile et de l’infiltration d’eau dans la concession qui entraînent la dégradation des espaces. Non seulement la couverture est large, mais vous bénéficiez à coup sûr de l’indemnisation en cas de sinistre lié à la neige. Dans le cas contraire, l’assureur peut minorer les dommages. Ce qui entraîne la réduction du montant de l’indemnisation.

Quelle démarche suivre pour bénéficier de la couverture de l’assurance habitation ?

En cas de dégâts importants causés par une chute de neige, il faut rapidement agir. Même avant que la neige ne fonde, vous pouvez constater les dégâts. La portée du dossier d’indemnisation est sujette à l’importance des dégâts. Pour que le dossier soit solide et que l’assureur constate effectivement les dégâts, n’oubliez pas de prendre les photos. Ce dernier peut m’endetter un expert pour évaluer l’ampleur des dégâts. Si l’expertise de ce professionnel ne vous convient pas, une contre-expertise peut être réalisée.

Par ailleurs, vous devez également fournir des factures qui aideront à évaluer l’ampleur du dommage que vous avez subi. Votre assureur pourra déplacer un expert sur les lieux afin de procéder à l’évaluation du préjudice. Ce dernier estimera ainsi le montant de l’indemnisation auquel vous avez droit.